Player PopUp
Votre dédicace a bien été enregistrée
Envoyer une dédicace

Envoyez nous vos textes par Email wrs.radio@yahoo.fr nous les publieront ici 

Pour information nous ne retoucherons pas vos textes dans la forme ou l’orthographe 

L’équipe WRS Radio

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 ~~ Le 21 Juillet 2016 ~~
Hommage d'un ami à Michel P. 1er régiment d'infanterie
décédé à Sarrebourg à la suite d'une rixe  
Merci Tom

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Je mets ce poème pour Sébastien et Nathalie, je demande votre soutien et votre aide pour leur combat, il suffira simplement que chaque personne prenne une seconde pour aller mettre un mot de soutien sur leur page Facebook pour les épauler, il suffirai tous simplement que chaque personne leur donne 1 euros symbolique pour permettre à Sébastien de prendre des congés sans solde, et surtout que le mil...ieu associatif de mes frères d’armes (qui se disent soutien) prennent contact avec eux car ils en ont besoin.

J’ai rencontré les saints

Ce matin, j’ai prié comme tous les matins depuis une semaine.
L’épouse d’un de mes frères d’armes se bat pour ne pas qu’on l’emmène.
Ce matin, j’ai prié comme tous les matins, j’ai une énorme peine.
Car le cœur de leurs 6 gamins pleurent, je sens que leur cœur saigne.
Mon frère d’armes est un protecteur de votre liberté il se bas seul comme il peut.
Dans sa vie quotidienne Il se bat pour les autres et aujourd’hui, qui veux donner pour eux.
Alors j’ai prié si fort, j’ai tellement serré mes mains et imploré les saints,
Qu’un sang bleu, blanc, rouge est sorti de mes veines, enveloppant mes mains.
Je me suis retrouvé sur un sentier obscur, débouchant subitement sur une clairière immense.
Le ciel était noyé d’aurores boréales, donnant à de nombreux nuages, des formes irréelles
Et ils étaient tous là, tous les saints de mes frères, les saints que l’on fête pour leur anniversaire.
Ils étaient attablés autour d’une immense table, sûrement à se raconter les histoires de naguère.
En me voyant soudain, deux Saints se sont levés, ils m’avaient reconnu
Car dans ma longue carrière, maintes fois on s'était aperçus.
Il y avait Saint Maurice en armure étincelante, en valeureux officier
Droit et fier, sa magnifique épée posée à ses côtés.
Debout à côté de lui, j'ai reconnu Saint Georges, plein de chic, plein d'allant ;
Quelle allure, quel panache, comme il a dû trembler cet horrible dragon lors de l'affrontement.
Et de leur Sainte voix « Pourquoi ton esprit, t’as emmené ici au milieu des Archanges ? ».
« J’implore Sainte Geneviève, l’épouse d’un de mes frères d’armes, à fort besoin d’elle, il me faut ses louanges »
Sainte Geneviève apparut, comme me l’avaient décrit tous mes frères Gendarme qui l’avaient côtoyé.
Ses mains, se posèrent sur moi, je me sentais serein, totalement apaisé.
« Sainte Geneviève, j’ai une famille, unie qui s’aime énormément, mais le destin a fait qu’elle s’en trouve affaibli »
« Geneviève protège la, protège l’épouse de ce valeureux guerrier, qui souvent sur terre ta suivi ».
Et là, Geneviève de son fort caractère c’est tournée vers les Saints, et tous les Archanges de mes frères d’armes se mirent à chanter,
Se mirent à prier ; il y avait Saint Gabriel, Sainte Lorette, Saint Raphael, San José de Cupé,
Sainte Rosaire, Saint Martin, Saint Antoine, le bon Saint Eloi, Saint Louis, Saint Christophe, Saint Jean, La magnifique Sainte Cécile, Sainte Barbe, le bon Saint Bernard, Saint Roch, Saint Vincent,
Saint Ambroise, Sainte Clotilde, Saint Michel, Sainte Véronique, tous priant et chantant.
Ils chantaient des prières, tous ensembles, main dans la main pour le même combat.
Ils chantaient la prière pour mon frère, qui lui en bas se bat.
Ils chantaient la prière pour soutenir cette famille, qui se retrouve dans le tumulte des fracas.
Alors ébloui par tous ces Saints, je leur dis « et moi je fais quoi ? »
« je ne suis pas armé, pour l’aider à mener son combat ».
Sainte Geneviève, s'est approché de moi, et m’a dit à l’oreille :
« Va, en bas et va dire à tes frères d’armes, que de simples prières, même si on n'y croit pas,
Peuvent faire des merveilles, peuvent faire des miracles au milieu des fracas ».
« Va dire à ceux qui soutiennent, que cette famille a besoin de soutien, qu’elle a besoin d’aide pour gagner ce terrible combat 
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Texte que j ai écrit suite à ce qui sait passe hier soir  (attentat de Nice)

Je suis avant toute chose humain et ces terroristes ne sont que des bêtes assoiffés de sang et de mort au nom de qui ??un prétendu dieux.

Je ne pense pas que les religions nous dise de tuer des enfants des hommes des femmes au nom d'un dieux. Alors arrêté de vous cachez derrière une religion et montrez vous en hommes.

Si demain un de vous veut se mettre sur ma route moi je serais votre homme comme des millions d autres hommes de part le monde. Et la vous verez que ni votre religion ni votre soit disant courage vous serviront.

Nous notre courage nous le trouvons avec notre coeur nos enfants nos familles.

David M.

A toi, je sais que tu te reconnaîtra .....

Je n'ai pas pu te consoler hier sur ta souffrance, je n'ai pas pu t enlever toutes ses images d'horreur, ces sentiments bien nombreux qui t'accaparent. On ne s'y habitue pas ....on ne s'y habituera jamais.

Peut importe la situation. Je pleure pour ça a l'idée de penser que ça aurait pu être nous.

Mais je te remercie même si je sais tu as eu le sentiment de n'avoir rien fait, tu restes la et tu continues à aider, proteger malgré la fatigue et tous le reste qui te noue.

Ne nous abandonnés pas , reste celui que tu es, leve la tête .

Je suis fière de toi On dit que les choses sont impossible mais rien est impossible et toi tu le prouves

Merci

Grosse pensée pour toi pour vous le moment est dur, la difficulté est pesante mais l'aide est énorme

Fanny

 

Merci Soldat !
Ce soir je vais m'endormir en toute sécurité
Plonger dans mes songes  en toute impunité
Merci soldat veillant sur moi et ma fraternité
Que puis-je demander de mieux qu'une telle générosité
Merci soldat toi qui erre dans l'obscurité
Dans le froid, la fatigue sans aucune humanité
Merci soldat brave et courageux sans identité
Je ne te connais pas, mais je peux sentir ta fidélité
Bleu, Blanc, Rouge est notre fierté
Et ce sera main dans la main, que nous vous apporterons notre amitié
 
Rodolphe

Il y a quatre années environ, je me rendais à Caylus où j'avais le privilège et l'honneur de remettre le béret rouge.
Mon béret rouge sur la tête de mon grand fils.
En remettant mon uniforme dans la voiture, je croisai le regard d'un homme marqué par la vie.
Juste dans la voiture d'à côté et du même âge à peu près.
L'étonnement tout d'abord dans ses yeux puis le bonheur.
Tout comme moi, aussi intensément. Xavier? Pascal? Ben m... Alors!
Cela faisait plus de trente ans que nous ne nous n'étions plus vus.
Nous étions ensemble dans le même régiment para colonial et ensemble au Liban.
Mais lui avait sauté sur une mine et avait perdu une jambe.
Moi, j'avais quitté l'Armée et servi la France autrement: policier. "Que fais-tu là?" "Bah et toi?" Mêmes réponses.
Nos fils ont fait les mêmes classes, engagés dans le même régiment.
Ils servent aujourd'hui la France et ils nous ont permis de nous retrouver.
Mais cela ne s'arrête pas là.
Mon ami a deux fils militaires. Les trois miens le sont aussi.
Un est parti sous les tropiques, un autre est actuellement à Paris: Sentinelle et le troisième est au Mali.
Alors s'ils m'entendent par le biais de votre radio, dites leur ô combien je suis fier d'eux, ô combien je les soutiendrai quoiqu'il arrive. Mais surtout ô combien je les aime...
Un papa patriote et fier.
Pascal GILBERT

Soutenir à tous les temps Ces hommes et femmes sont, avant tout, avec un énorme cœur et une âme pure, une famille, mais une Nation, un Pays, qui servent et sécurisent les Valeurs, la Patrie et la liberté Et sont soudées dans le meilleurs, le pires et dans tous les fronts divers.

Viennent de plusieurs Régiments d’Air, de Mer, de Terre et d'autre Interventions et Structures.

Beaucoup de solitude, en vérité, contre adversité, surtout loin de chez eux. Nous, concitoyens Fournissons leur, l’appui nécessaire, pour leur donner un moral d’acier, la force et le courage à ces soldats qui sont toujours présents et aux sacrifices de leurs vies dans tous les sens du terme, pour notre protection.

Procurons leur, les honneurs, le respect et la Fraternité, qui méritent car à l’évidence, nous sommes tous frères et sœurs pour un espoir de liberté, une puissance de pensée et une union de paix, à vivre ensemble sous le drapeau tricolore qui est le notre.

Notre France.. Aidons WRS pour soutenir les militaires et leurs familles.

Être souder sera la fierté de la réussite contre tout obstacle.

Ghislaine Gallina

montage photo Mathieu Gallina 

En ces tragiques événements de ce vendredi, tout le groupe DIDIER s'associe à la mémoire des victimes et soutenons ensemble la détresse et le malheur de leur proche.

Pour que notre liberté d'écrire, de faire la musique, de notre pensée libre, de vivre tout simplement dans toutes nos passions aussi futiles qu'elles soient, pour que les amoureux de la musique, les amoureux de Paris, les fans de Eagles of death metal au Bataclan qui se sont rendu pour passer ce moment entre artiste et public.

Le futur fera que Paris restera Paris et que la France restera toujours ce pays aussi martyrisé qu'il soit un pays de liberté.

Ce pays de France soit bon y vivre, alors ne cédons pas !

Soyons Vigilants, Soyons solidaires, Soyons tout simplement LIBRE  

 le groupe  Didier

 

Je m'appelle Diesel.

 

Je suis une jeune malinois de 7 ans. 

Je suis une chienne d'élite, choisie parmi les meilleures pour intégrer le RAID où je suis devenue chien d'assaut et de recherche d'explosif.

 Je passe mon temps à m'entraîner avec mes maîtres.  

Libération d'otages, recherche d'explosif, neutralisation de forcenés...  

Voilà un petit panel des situations auxquelles je m'entraîne quotidiennement.

 

De temps en temps, je vais sur le "terrain" avec mes maîtres, comme aujourd'hui, ce 18 Novembre 2015.  

Ce matin, nous partons donc tous à Saint-Denis pour donner l'assaut et neutraliser des terroristes.  

Je le vois aux visages de mes maîtres, cette fois-ci, c'est très sérieux.  

Une fois sur place, mes maîtres font exploser une porte d'appartement et me font signe d'entrer pour jauger la menace à l'intérieur et détecter toute trace d'explosif pour les sécuriser.  

Une fois à l'intérieur, je me retrouve face à deux terroristes armés qui ne me laissent le temps de réagir, je suis mortellement touché par balle.  

J'entend mes maîtres criés et des dizaines de coup de feu retentir, mais c'est trop tard.

 

Je suis morte pour defendre mes maîtres, pour venger les victimes des attaques du 13 novembre et pour vous protéger, mes amis, mes compatriotes...  

Vous étiez ma raison de vivre, j'ai donné ce que j'avais de plus précieux pour votre sécurité.  

Ne m'oubliez pas, soutenez mes maîtres et mes collègues chiens des unités d'interventions des forces de l'ordre et des forces armées.

 

Je m'appelais Diesel, j'avais 7 ans...

 

Christophe Richard

Hommage et condoléances aux victimes et un grand soutiens aux blessés.

 Une immense pensée aux familles , que leur chagrins est profond , qui le sera pour l'éternité .

En espérant que ce drame ne reste pas dans l'ombre , un moment , un instant.

Et puisse , malheureusement , faire ouvrir les yeux , aux personnes qui pensaient vivre dans un monde parfait et meilleurs.

Que notre sol patrie , qui est notre pays , à plus que jamais besoin , qu'on soit souder et unie , car ce drame ne touche pas une famille , mais l'humanité ; qui est meurtrie mais , avec sa vertu se redressera .

Remercier et féliciter les forces de l'ordre et les groupes d'interventions , pompiers , ambulanciers et services hospitaliers , pour leur extraordinaire travail , accomplis.

Que sans eux , ils auraient pu , avoir un énorme massacre .

 Et soutenir et encourager nos militaires pour les jours et mois à venir ...

Vive notre liberté et vive la France j'y joindrais un titre de chanson ; Hallelujah de Jeff Buckley

Ghislaine Gallila

Bonjour ou bonsoir a tous nos soldat 

  Je vous ecrie cette lettre pour vous remercier en ces temp difficil ou vous etes engage partout,sens rechinier vous combatter pour notre liberter,pour nous protegé.

Etant engager a 17ans chez les para ou j'ai passe 3 merveilleuse année j'ai vue beaucoup de mes camarade tombé, et pour tout ce qui sont revenu physiquement entier mais qui on laisser une partie de leur ame sur le champ de bataille.

Je voulais vous dire vous n'etes pas seul nouveau et ancien militaire, nous somme tous une famille peut import le km qui nous separe on et tous la on dois s'entréder des milion de francais sontien leur armer vous n'ete pas seul.


Mer a vous W.R.S pour votre emission,votre soutien merci pour tout.

 Alain 

Soldat, On pense à toi,

Tu es loin de ta terre patrie, Au combat que tu mènes ici et là,

A ta vie, Loin des tiens, Mais l'on n’imagine pas, Tes sacrifices et ceux de tes proches, Les moments que tu vis loin d'eux,

Comme la naissance de tes enfants, ainsi que ses premiers pas. Le décès d'un parent, Le mariage d’une sœur, Tout cela tu le vis....... mais loin, Les soirs, c'est ta femme ou ton mari qui pense a toi, Et ce demande ce que tu fais, si tu vas bien

Ton enfant qui se demande quand aura lieu ton retour, Si tu seras rentré pour Noël, ou présent pour son anniversaire

Nous pouvons nous imaginer ce que tu ressens, car chacun ou presque a une famille, chacun a des enfants, Mais seul toi et tes frères,

Le vivez si durement, Tu es soldat certes, mais également une femme ou un homme, 

Au cœur gros comme ça, Soldat, on t'aime. 

Cécile et Mika de l’équipe WRS Radio

J'assume en écrivant ce texte Seule la vérité fâche ou blesse
Et j'adresse ces lignes en mémoire de tous ces hommes du passé et du futur à nosAlliés et nos ennemis d'hier
Ô petites croix blanches par milliers alignées,
Symboles sur cette terre linceul de la bêtise humaine,
De toutes ces guerres qui ont meurtri les Patries,
Et qui continuent encore aujourd'hui à endeuiller,
Perpétuelles croix qui aujourd'hui encore suivent celles d'hier,
Pourtant puissant témoignage que les peuples ont assez
De payer de leur sang les politiques de haine.
Avides d'argent, de gloire, au déprimant des leurs,
Pourvoyeurs de morts remplissant les cimetières.
Méditez au milieu de ces croix alignées,
Représentant chacune un martyr de vingt ans,
Vous leurs avez donné rendez-vous avec la mort,
Vous leurs offrez la peur de où et quand ?
Vous ne connaîtrez jamais leurs souffrances,
Et pourtant ils vous ont donné leurs courages et leurs vies,
Soyez-en sur vos mains sont tâchées de sang,
Et les larmes des leurs vous tourmenterons à jamais.....
Cathy RAES

L'amour de servir pour notre pays et devenue une ligne en zigzag, j'avais 17ans et 6 Mois lors de mon engagement dans les troupes de marine la joie de ces années, la tristesse aussi mais jamais oublier nos camarades tomber au combat, la haine,le désespoirs,le cri de nos familles, perdre un membre de ça famille et pire que tout, et dans tout cela on leurs remets la légion d'honneur ????

Pourquoi une fois disparus qu'elle gloire pour eux et pour nous et leurs familles y en a pas.porte drapeau des années heureusement qu'il y a au moi' cela pour faire voir au public qu'ils ya des hommes qui se sont battus 
Liban83 Tchad centre Afrique jamais oublier cela et sans compter les soldats français d'aujourd'hui respect honneur patrie. 

Vive les coloniaux croche et tiens pour toujours.

Anonyme

Mère combattante

Malgré les nombreuses marches à gravir
Sous les drapeaux, tu as choisi de servir
Armée de ton courage, tu t'es engagée
En uniforme, ta volonté s'est propagée
Tu as rejoint les rangs de l'armée
Tu as été entraînée et formée
Tu es une femme de caractère
Il n'y a jamais eu de mystère
Tout cela n'est pas si étrange
Sous les apparences d'un ange
Ton enfant te donne des forces
Pour lui, ton courage se renforce
Avec amour, tu lui as donné la vie
En retour, il équilibre ta survie
Depuis que tourne ce disque
Tu lui as expliqué les risques
Tu es une somptueuse maman
A ton enfant, jamais tu ne lui mens
Vous vous nourrissez d'amour à foison
Tu sais qu'il est ta plus belle saison
De servir et défendre la liberté
Tu sais d'où te provient cette volonté
Il t'apporte tant de bonnes énergies
Dans tes pensées, tu te réfugies
Ton vœux, dans le regard de ton fils
Tu veux qu'il soit fier de ce sacrifice
Pensive, tu regardes par la fenêtre
A cet instant, il pense à toi peut-être
Du départ, cela va être l'heure
Quelle est pesante cette douleur
Ton enfant calcule sur le calendrier
Des appels téléphoniques, des courriers
Difficile de combler l'absence d'une mère
Avec ton unité à l'autre bout de la terre
Ici, tu as vu des enfants en larmes
Tant de rebelles portant des armes
Ces images, les ravages de la guerre
En tête, pour oublier tu ne sais guère
Tu viens en aide à une population
Qui meurt de maladies, de malnutrition
Les mois, les semaines, les jours passent
A toutes les difficultés, vous faîtes face
Il approche le retour, vos retrouvailles
Tu sais combien il est dur ton travail
Venir en aide, de soi c'est faire un don
Ton fils voyait cela comme un abandon
Ton enfant a conscience de ton dévouement
Pas toujours facile de suivre le mouvement
D'une belle manière, tu mènes ta carrière
Tu lui dis souvent qu'il est ta base arrière
Vous savez que la vie est précieuse
Du bien-être de ton fils, tu es soucieuse
De ton parcours, tu peux en être fière
Tu as tout d'une redoutable guerrière
De ton régiment, tu portes l'insigne
Tes chefs disent que tu en es digne
C'est ainsi, avec tout ce qui t'enchante
Tu es devenue une mère-combattante

Xavier Geoffroy