Player PopUp
Votre dédicace a bien été enregistrée
Envoyer une dédicace

Bourget - Rencontre avec un sous-officier pompier de l’air

Le sergent-chef Loïc, pompier de l’air, a participé à la protection incendie du 52e Salon international de l’aéronautique et de l’espace du 19 au 25 juin 2017. Rencontre.



Bourget - Rencontre avec un sous-officier pompier de l’air

Le 26/06/2017

Bourget - Rencontre avec un sous-officier pompier de l’air

Le sergent-chef Loïc, pompier de l’air, a participé à la protection incendie du 52e Salon international de l’aéronautique et de l’espace du 19 au 25 juin 2017. Rencontre.

Issu d’une famille de militaires et pompier volontaire depuis dix ans, le sergent-chef Loïc s’est engagé en 2009 en tant que pompier de l’air. Depuis huit ans, il occupe le poste de chef d’agrès à l’escadron de sécurité incendie et de sauvetage de la base aérienne 120 «Commandant Marzac» de Cazaux. «Depuis l’enfance, je baigne dans le milieu de l’aéronautique. Par le métier de pompier de l’air, j’ai réussi à lier ces deux univers.»
En tant que chef d’agrès, Loïc est responsable de la planification et de la gestion des activités du personnel déployé sur son véhicule. Le sous-officier peut avoir jusqu'à six personnes sous ses ordres. «Je suis en charge du bon déroulement de la mission et suis responsable de la mise en œuvre du véhicule et du personnel à bord.» Polyvalent, le pompier peut être amené à évoluer sur plusieurs types de véhicule. «Je peux être affecté sur FPT (fourgon-pompe tonne) et avoir entre trois et six personnes sous mes ordres. Les départs de missions se font aussi sur VMA (véhicule mousse aérodrome), véhicule permettant d’appréhender un incendie sur du matériel aéronautique. Dans ce cas de figure, j’aurai un personnel ou un binôme à commander.» Le sergent-chef supervise également le réapprovisionnent du matériel médical du véhicule sanitaire et est garant de l’équipement et tenue incendie de ses hommes. «Au retour des interventions, je suis responsable de la bonne remise en condition du camion ainsi que de la prise en charge des victimes si il y en a», ajoute-t-il.
À bientôt 29 ans, Loïc était volontaire pour venir au Salon du Bourget. «Ici, nous assurons deux missions. Veiller à la sécurité incendie des aéronefs de l’Armée de l’Air déployés, aux côtés des pompiers civils et assurer la sécurité incendie de la base aérienne projetée du Bourget.» C’est la deuxième participation du sergent-chef au salon du Bourget. «C’est intéressant pour moi d’être déployé sur ce type de mission. Cela me permet d’échanger et de partager sur nos méthodes de travail, tant avec des pompiers militaires que civils. La mission peut s’apparenter à une OPEX de courte durée, c’est une très bonne expérience.»

Source : http://www.defense.gouv.fr/air/actus-air/bourget-rencontre-avec-un-sous-officier-pompier-de-l-air



Rechercher un article




Actualites Informations