Player PopUp
Votre dédicace a bien été enregistrée
Envoyer une dédicace

L’Arabie Saoudite veut développer son industrie de l’armement

Pour équiper ses forces armées, l’Arabie Saoudite doit s’approvisionner à l’étranger, essentiellement auprès des États-Unis, de la France et du Royaume-Uni. Selon le gouvernement saoudien, la part des dépenses militaires du pays en faveur de l’industrie locale ne représente que 2%. Aussi, son objectif est d’atteindre les 50% d’ici 2030.

Partager :


L’Arabie Saoudite veut développer son industrie de l’armement

Le 19/05/2017

L’Arabie Saoudite veut développer son industrie de l’armement

Pour équiper ses forces armées, l’Arabie Saoudite doit s’approvisionner à l’étranger, essentiellement auprès des États-Unis, de la France et du Royaume-Uni. Selon le gouvernement saoudien, la part des dépenses militaires du pays en faveur de l’industrie locale ne représente que 2%. Aussi, son objectif est d’atteindre les 50% d’ici 2030.

Pour cela, encore faut-il que le royaume, quatrième importateur mondial d’armements, selon le SIPRI, puisse disposer d’une industrie capable de répondre aux besoins de ses forces armées… D’où l’annonce faite ce 18 mai par le fonds souverain Public Investment Fund (PIF).

Ainsi, selon un communiqué diffusé par ce dernier, Riyad va créer une sorte de conglomérat appelé « Saudi Arabian Military Industries » (SAMI) qui, contrôlé par le gouvernement, est appelé à figurer parmi les 25 plus importantes entreprises de défense du monde d’ici 2030.

La SAMI sera donc à la fois un fabricant d’équipements militaires et un fournisseur de service. Ses activités iront de la fabrication de véhicules militaires à la maintenance aéronautique, en passant par la production de drones. Elle sera aussi active dans les domaines des missiles, des armes et de l’électronique de défense.

Selon le PIF, cette nouvelle structure « contribuera à hauteur de 3,7 milliards de dollars au Produit intérieur brut et investira plus de 1,6 milliard de dollars dans la recherche et le développement d’ici à 2030. » En outre, elle établira des liens, via des co-entreprises, avec des « fabricants d’équipements mondiaux et par la coopération avec des entreprises militaires locales. »

Ce renforcement de l’industrie saoudienne de l’armement, prévu par le plan Vision 2030, a déjà commencé avec le partenariat récemment scellé entre l’institut « King Abdulaziz City for Science and Technology » (KACST) et China Aerospace Science and Technology Corporation (CASC) afin de produire, en Arabie Saoudite, le drone MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance) CH-4.

La semaine passé le KACST a dévoilé le drone Saqr-1, qui, d’une portée de 2.500 km et d’une endurance de 24 heures, peut voler à une altitude de 20.000 pieds. Cet appareil est armé de bombes guidées FT-9 produites par CASC et de missiles M-4/M-3, fortement inspirés, a priori, du modèle chinois AR-1.

Photo : Drone Saqr-1 (c) Saudi Press Agency



Partager :




Sécurité du formulaire calcul : 8 + 1 =



Rechercher un article




Actualites Informations