Player PopUp
Votre dédicace a bien été enregistrée
Envoyer une dédicace
Actualites Informations
Et le remplaçant du FAMAS dans l'armée française devrait être le HK416

Et le remplaçant du FAMAS dans l'armée française devrait être le HK416

C'est LA grosse rumeur de la semaine. Le contrat AIF (Arme Individuelle du Futur) aurait finalement été attribué par la France au fabricant allemand Heckler & Koch pour son fusil d'assaut HK416. Un marché historique qui concerne dans un premier temps 90 000 armes.


La 3D se numérise

La 3D se numérise

Opérationnel depuis 2015, le système d’information terminal de l’aviation légère de l’armée de Terre (SIT-ALAT) se déploie dans les régiments. Le capitaine Franck, officier numérisation de l’espace de bataille (NEB) au 3e régiment d’hélicoptères de combat d’Etain, nous éclaire sur cette innovation technologique dans la 3e dimension.


Un scanner - de guerre -  à Laveran

Un scanner - de guerre - à Laveran

Pour assurer la continuité des soins durant le changement de son scanner, l’Hôpital d’instruction des armées (HIA) Laveran, à Marseille, a utilisé un Abri modulaire avec scanographe intégré (AMS) de nouvelle génération : une première en France. L’équipement est habituellement déployé sur les théâtres d’opérations extérieures.


La roquette à induction de Thalès

La roquette à induction de Thalès

La roquette de l'hélicoptère Tigre, est une roquette de 68mm produit par Thalès group, dont le rôle est la neutralisation d'objectifs terrestres faiblement blindés


L’hélicoptère d’attaque Tigre déçoit en Australie

L’hélicoptère d’attaque Tigre déçoit en Australie

L’Australie a commandé, en 2001, 22 hélicoptères d’attaque Tigre ARH (Armed Reconnaissance Helicopters) auprès d’Eurocopter (devenu depuis Airbus Helicopters) pour 1,1 milliards de dollars australiens. Un contrat pour le soutien des appareils a également été signé pour 397 millions.


Le groupe américain Textron arrête la production de bombes à sous-munitions

Le groupe américain Textron arrête la production de bombes à sous-munitions

Le 30 juin, le ministère français de la Défense annonçait avoir terminé la destruction de ses derniers stocks d’armes à sous-munitions (roquettes LRM et obus OGRE), dont « l’utilisation, la production, le stockage et le transfert » sont interdits par la Convention d’Oslo, que la France a signée en décembre 2008.


Rechercher un article




Podcasts

Grégoire Thonnat "Le Petit Quizz de la Police"

15/09/2017 Navy live ! !

11/09/2017 C' est Olaf et c' est en direct

01/09/2017 Navy live ! !